Vous êtes ici

Campus Urban Valley à Pierrefitte Stains au SIMI

A l’occasion du salon SIMI, Plaine Commune organisait le 6 décembre 2018 sur son stand, un débat « Le Nord sur de bons rails, le CRIGEN ouvre la voie » entre 3 parties prenantes de notre projet Campus Urban Valley à Pierrefitte Stains. Retrouvez ci-dessous les temps forts de cet évènement.

 

Pour Georges Rocchietta, président d’Atland, il n’y a plus de débat sur l’attractivité du territoire Nord.

L’opération de Pierrefitte Stains est bel et bien la confirmation que ce territoire possède une capacité d’attraction des entreprises. Leur critère numéro 1 de sélection d’une implantation est le transport, or le site bénéfice d’une situation exceptionnelle, de nombreux atouts en termes de transport autoroutier et en commun : gare, T11, RER D, D28, N1… 


 
Désigné en octobre 2017, nous sommes la première opération de l’appel à projet du Grand Paris avec un permis obtenu et un terrain acheté.  Je remercie tous nos partenaires, la métropole, Plaine Commune, les villes de Stains et Pierrefitte, le conseil départemental, jusqu’aux pompiers pour l’instruction du permis dans les délais et l’Atelier WOA, notamment les équipes de Samuel Poutoux, sans qui le projet n’aurait pas vu le jour. 

L’objectif d’ATLAND est de créer des locaux d’exploitation mutualisables avec du bureau, des showrooms, de l’industrie, de l’activité… Notre produit Campus Urban Valley concilie tous les usages au sein de bâtiments avec une harmonie architecturale, ce qui n’est pas simple. Nos constructions doivent pouvoir s’adapter. ATLAND espère avoir comme locataire le CRIGEN pendant plusieurs dizaines d’années mais son activité va évoluer et ATLAND, en tant que propriétaire du bâtiment, doit réfléchir à sa réversibilité.    


Pour découvrir en détail le projet, feuilletez notre brochure :

Damien Carval, directeur du CRIGEN ENGIE détaille les raisons pour lesquelles Campus Urban Valley Pierrefitte Stains a été retenu :
  • Une volonté forte de minimiser l’allongement du temps de trajet des salariés, afin d’éviter de perdre des hommes lors du déménagement, des hommes aux compétences pointues et rares.
  • Le souhait de conserver sur un même lieu les activités d’étude et de laboratoire afin d’intégrer ses 2 activités. 
  • Un attachement à garder l’enracinement sur la Plaine St Denis, qui tenait à cœur à Engie et au CRIGEN.
  • L’envie de s’inscrire dans une zone en développement, en renaissance. Un secteur dynamique avec des entreprises qui arrivent et des activités nouvelles qui s’implantent. En fin de compte, la R&D ce n’est pas forcément à Saclay mais aussi au nord de Paris, car il n’y a pas de raison que l’on aille tous au même endroit.
  • Un beau projet immobilier, Engie et le CRIGEN ont été séduits par la qualité de la construction, lauréate de l’appel à projet. Un projet neuf, une vitrine technologique pour le groupe qui est totalement adapté à l’implantation d’innovations.
  • A proximité d’un ensemble de facilités, notamment un hôtel et un restaurant inter-entreprise. La proximité de Roissy est un atout pour un centre de recherche qui est un écosystème très ouvert sur le monde, qui travaille en permanence avec de nombreux partenaires.  
  • Les excellentes relations nouées avec la ville de Stains, qui fait sentir au CRIGEN qu’il est le bienvenu.

Tous ces éléments sont essentiels à une intégration réussie sur le site. A plus long terme, en travaillant de façon proche avec la ville de Stains et Plaine Commune, le CRIGEN pourrait réussir à tester et implémenter sur le territoire des solutions innovantes comme par exemple :

  • des enjeux de mobilité hydrogène,
  • des services à la ville ou aux habitants avec l’intelligence artificielle
  • l’empreinte environnementale
  • et surement beaucoup d’autres…

 

  Le chantier a déjà démarré...
  le CRIGEN est attendu fin 2019.

Patrick Braouezec, président de Plaine Commune, revient sur l’histoire de son territoire et ses perspectives d’avenir.

Il y a une longue histoire entre gaz de Paris, gaz de France, Engie et le territoire de Plaine Commune. Ça gaz entre nous ! Lorsque l’on a localisé le centre aquatique olympique sur le site du CRIGEN, il était important de ne pas perdre ce qui fait partie de notre passé et d’arriver à relocaliser le CRIGEN sur Plaine Commune.    

Notre territoire, considéré comme dur et dont la population est parmi la plus modeste de France, essaye d’être accueillant, et doit continuer à se développer. A ce titre, nous croyons beaucoup au Nord de Plaine Commune. Son devenir a été pensé dès 1998 avec une charte d’aménagement et de développement commune à 10 villes à horizon 10 et 20 ans. Notre pari n’était pas philanthropique car il était évident que l’aménagement du Sud de notre territoire arriverait à saturation et que l’on aurait besoin des villes du Nord. Aujourd’hui nous y sommes, c’est une nouvelle étape. Nous sommes sûr que le Nord de notre territoire est attractif. La ligne entre Epinay, Stains, Villetaneuse, Pierrefitte et le nord de la Courneuve est un site de développement et d’aménagement futur.

Notre souhait est la réalisation de vrais « PPPPP » projets partenariaux public, privé, population, en respectant chacun, les intérêts des entreprises, les objectifs des villes et surtout les besoins des populations. C’est peut-être comme cela que l’on construira la ville de demain.    

Pour plus d’information, contacter Christian Vallaud.

Christian Vallaud est directeur du développement chez Foncière Atland 
Voir son profil LinkedIN