Signature de la promesse de vente d'Urban Valley à Argenteuil - IMGP 2
Un avenir pour la requalification de la friche Yoplait

Lauréat de la deuxième édition du concours Inventons la Métropole du Grand Paris (IMGP2), le programme Urban Valley retenu pour l’aménagement du site des berges de Seine à Argenteuil franchit une nouvelle étape. La signature de la promesse de vente qui s’est déroulée à la Maison du projet La Traversière à Argenteuil, le 23 février 2021, en présence de Patrick OLLIER, Président de la Métropole du Grand Paris, Georges MOTHRON, Maire d’Argenteuil, Président de Boucle Nord de Seine, Georges ROCCHIETTA, Président de Foncière ATLAND, Éric CESARI, Vice-président de la Métropole du Grand Paris délégué à la stratégie et aux partenariats institutionnels, Camille GICQUEL, Adjointe au maire d’Argenteuil, chargée de l’Urbanisme, Aménagements et Projets urbains, Vice-présidente Boucle Nord de Seine et Michel GERIN, Directeur général adjoint de l’Établissement Public Foncier d'Île-de-France (EPFIF).

 

Découvrir le projet Urban Valley Berges de Seine

Image
Image
88d8e9b8-6c92-436e-9841-e321eeebc3a4.jpg
Image
Image
ollier

Je me réjouis de cette signature qui marque la nouvelle étape d’Urban Valley. Ce projet créera de la valeur ajoutée et des emplois dans une ville qui se transforme et se modernise.

Patrick OLLIER, Président de la Métropole du Grand Paris,

Image
Image
leikine.jpg

L’activité de Yoplait consistait à faire du reconditionnement, ce n’était pas de la production. Aujourd’hui nous ne voulons pas d’activité logistique, c’est beaucoup de mètres carrés et peu d’emplois (il y a quelques années la Ville a refusé d’accueillir Amazon sur ce site) 
Depuis un an et demi, nous travaillons à affiner le projet. Une partie des anciennes halles de Yoplait seront conservées et côté rue Michel-Carré, nous aurons deux bâtiments pour accueillir de l’activité. Le coup de génie, c’est d’avoir anticipé la surdose de tertiaire et prévoir des locaux adaptables, modulables, pour accueillir des PME, des laboratoires, de la recherche. Argenteuil compte ainsi attirer trois types d’activités : la cosmétique, qui a l’avantage d’allier la recherche à l’activité industrielle ; la sécurité et notamment la cybersécurité.

Alain LEIKINE, Président du conseil économique d’Argenteuil (Cea)

Image
Image
Christian VALLAUD

La situation que nous connaissons a orienté le travail de définition conduit par les équipes de maîtrises d'oeuvre. Nous sommes restés à l'écoute des attentes de nos locataires et de leur projection dans ce nouvel environnement. Le permis de construire devrait être déposé au mois d'avril. 

La recherche de prospects est enclenchée et la première livraison pourra intervenir douze mois après accord.

Christian VALLAUD, Directeur pôle Activités et Commerces Foncière ATLAND 

Image
Image
vue-aerienne_bd.jpg

Le projet en bref
 

  • 12 000 m² de halles d’activités, 4 000 m² de bureaux, 1 000 m² de commerces et un restaurant inter-entreprises ouvert sur le quartier, sous l’enseigne Mamie Cocotte (foodmarket sauce terroir).
  • La desserte du site en transport en commun sera complétée par un transport collectif en site propre reliant la gare d'Argenteuil au T2.
  • Les portiques et des dalles des usines présentes sur le site seront réemployés.
     

En savoir plus

Ces actualités pourraient également vous intéresser