L'impact de la crise sanitaire en 2020 pour ATLAND
Image
Image
logo-decideurs.png

Extraits de l'interview de Georges Rocchietta, Président d'ATLAND par François Perrigault pour Magazine Décideurs.

Lire l'intégralité de l'article

Quel bilan tirez-vous de votre premier semestre d'activité ? 

" Nous avons fait un très bon premier trimestre malgré le début du confinement mi-mars, que ce soit en matière de promotion résidentielle ou de gestion de SCPI avec notre filiale Atland Voisin. Tout s’est arrêté pendant le confinement puis nous avons observé une reprise assez forte sur les ventes de logements en juin et en juillet. Reste à savoir si cette progression traduit un rattrapage ou un mouvement durable compte tenu des interrogations actuelles sur la capacité des acheteurs à boucler leur financement. Nous devions être fixés d’ici fin novembre.
En parallèle, notre SCPI Epargne Pierre a levé environ 200 M€ au premier semestre, ce qui la positionne en troisième position en termes de montant collecté sur la période selon les données de l’IEIF. Toutefois, les mois de juin, juillet et août n’ont pas été du même niveau que l’an passé et tout le monde se demande actuellement vers quels types d’actifs les Français alloueront les 85 Mds€ épargnés pendant le confinement.
Enfin, notre plateforme de crowdfunding Fundimmo a réalisé un bon premier semestre car les promoteurs ont plus de difficultés à trouver des financements au niveau des canaux traditionnels.
Dans ces conditions, 2020 devrait être une année acceptable pour le groupe ATLAND sous réserve que le gouvernement n’annonce pas de mauvaises nouvelles d’ici le 31 décembre. "


 
Dans quelle mesure les nouvelles normes sanitaires vont-elles impacter la conception de vos bâtiments ?

" La flexibilité des immeubles, l’organisation des flux de circulation, la qualité de l’air, la possibilité d’ouvrir ses fenêtres vont devenir des critères primordiaux dans les choix d’implantation des locataires. Nous travaillons d’ores et déjà sur les réponses à ces questions qui nécessitent une évolution dans nos processus de conception et de sélection de bâtiments tout en restant dans une équation économique contrainte. "

 
Qu’en est-il de vos ambitions ?

" Il est encore trop tôt pour savoir quel sera le niveau de nos résultats 2020. Mais cette période ne remet pas en cause notre stratégie. Nous allons continuer à réaliser des produits résidentiels pour les particuliers et les professionnels, développer nos SCPI et accompagner les investisseurs institutionnels dans leurs stratégies d’investissement. "

 

 

 

De nombreux acteurs auront des difficultés pour trouver des financements et, dans ces conditions, nous allons essayer de profiter de la diminution du nombre de concurrents pour investir avec des objectifs de rendements plus élevés.

 

Georges ROCCHIETTA,
Président Directeur Général Foncière ATLAND

Ces actualités pourraient également vous intéresser