Dépendance et perte d'autonomie dans l'habitat, notre étude

Trois Français sur quatre estiment que le vieillissement, la perte d’autonomie et le handicap devraient être des enjeux majeurs de la campagne présidentielle

Alors que plusieurs grands thèmes commencent à s'imposer dans le débat public entre les différents prétendants à la présidentielle, Les Maisons de Marianne ont sollicité l’institut OpinionWay pour sonder les Français sur l’importance de la prise en compte, par les futurs candidats, des problématiques de dépendance et de perte d'autonomie dans le domaine de l'habitat.  


Enseignements et chiffres clés

76% des répondants souhaitent que les politiques s’emparent des enjeux de l’adaptation des logements aux personnes âgées, en perte d’autonomie (75%) et en situation de handicap (74%). 

Un vieillissement de la population qui représente l’un des défis majeurs de la société actuelle pour 88% des Français, notamment sur le plan économique.  

Pour 77% des personnes interrogées, la perte d’autonomie est un sujet qui doit être supporté par la collectivité. Pour encourager le maintien à domicile, l’adaptation de tous les logements sociaux à la perte d’autonomie (90%) et au handicap (89%) est un vœu très largement partagé.

« De plus en plus de Français seront confrontés, à un moment de leur vie, à la dépendance d'un proche. Cette étude souligne l’existence d’une prise de conscience collective de l'importance des enjeux liés au vieillissement, et tout particulièrement dans l’habitat, alors que seuls 6% des logements sont actuellement adaptés à la perte d’autonomie. Il est indispensable d’innover pour proposer des solutions accessibles, avec un environnement de vie qualitatif permettant de repousser, le plus longtemps possible, la survenue de la dépendance. C’est la raison d’être des Maisons de Marianne »

Éric Vialatel, Président des Maisons de Marianne.